Tokyo
5 jours à Tokyo
26 mai 2019

Le Japon en avril

_DSC0256 (2)

Pour clore cette série de post sur le Japon, quelques informations pratiques et un peu de culture…

La période

Nous sommes partis en avril, période du hanami, tradition japonaise qui consiste à apprécier la beauté des cerisiers en fleurs (sakura). La fenêtre de tir est toutefois plus mince que je ne l’imaginais.

_DSC0157

La floraison est d’environ 1 semaine et même les meilleurs météorologues ne savent prédire avant janvier, les dates du Sakura. Pas terrible quand on prend ses billets plusieurs mois avant pour profiter de tarifs avantageux…

_DSC0118

Quelques jours après notre retour, les Japonais ont changé d’ère. Le 248ème gengô (empereur) est monté sur le trône. Le nom de l’ère, composé de 2 Kanjis, doit avoir une signification appropriée aux idéaux et ambitions de la nation et avoir un sens positif.

_DSC0186

C’est le cas pour l’ère Heisei, qui signifiait « l’accomplissement de la paix », ainsi que pour la nouvelle ère Reiwa qui traite du lien de l’homme avec la nature et l’amour.

Notre circuit (15 jours)

_CSC0537

J1 – J2 : Paris – Tokyo

J6 : Tokyo – Hakone (environ 3h)

J8 : Hakone – Hiroshima (environ 5 ou 6h)

J9 : Hiroshima – Ile de Miyajima (30 min de train + 10 min de ferry)

J10 : Hiroshima – Kyoto

J10 à J14 : Kyoto et ses environs

J14 et J15 : Mont Koya

J15 : Mont Koya – Osaka (pour rejoindre notre hôtel, à proximité de l’aéroport pour un départ J16 matin)

Avec le recul: Cela a été du sport !! Et encore nous avons retiré au dernier moment, une étape à Takayama que nous avions planifié pour assister à un festival printanier qui a lieu tous les 14 avril. Hakone et Koyasan nécessitent d’enchaîner les moyens de transports. Une journée de plus aurait sans doute, permis de se poser un peu plus ou de faire plus de randos.

Se déplacer

Il y a 2 aéroports à Tokyo. Narita où nous atterrissions est le plus éloigné. Nous avons opté pour le train Skyliner du groupe Keisei (environ 50 minutes pour relier l’aéroport à la gare d’Ueno, au cœur de Tokyo). Réservation en ligne (28 euros l’aller simple) et retrait avec la référence au guichet de l’aéroport.

20190412_171244

Ensuite, le Japan Rail Pass (réservé aux touristes) est la solution la plus avantageuse pour parcourir le Japon (environ 350 euros pour 14 jours). Il couvre quasiment tout le réseau ferroviaire. L’application Navitime à télécharger permet de visualiser son trajet, le numéro des voies, le numéro des voitures accessibles sans réservation…une mine, cette appli !!

Quelques repères de coûts

1000 yens = 8 euros…à la grosse louche 😉 

  • Pour le petit déjeuner, celui de Sukiya (le Mac Do local) est à moins de 4 euros.

20190408_094446

  • Un bento : environ 5/8 euros
  • Un diner dans un sushi bar : environ 10/15 euros

20190414_192703

  • Un menu complet : entre 10 et 15 euros (1200 à 1700 yens)…Bon après ca dépend du resto…

20190416_210250

  • La visite de Temples : environ 4/5 euros
  • Un ticket de bus : environ 210 yens (moins de 2 euros) mais le prix peut varier selon le trajet que vous parcourez

_DSC0121

  • Un billet de métro à Tokyo : Billet à 130 yens et on repaie la différence selon la distance quand on sort. Préférez le pass 3 jours pour 1500 yens (dans les Visitors Center)

Le logement

Testez au moins une fois, un Ryokan pour goûter au plaisir de dormir sur un futon déroulé sur un Tatami! Certains hôtels de standing comme celui que nous avions à Hiroshima, proposent des chambres composées à la fois de lits classiques et de lits futons. Nous n’avons pas testé les lits capsules proposés à Tokyo…très peu pour la claustro que je suis!!!

Pour finir, voici qui m’a marqué/surpris et qui rend cette destination si dépaysante:

  • Les toilettes Toto (que vous découvrirez dès l’aéroport) et ses 1001 fonctions…Un bonheur!
  • Pour un pays que j’imaginais minimaliste, ils ont tendance à tout emballer, suremballer…chaque fruit, chaque coton tige…Si beaucoup de pays devraient s’inspirer de leur système de métro, eux seraient bien inspirés d’aller faire un tour du côté de San Francisco, capitale du zéro déchet…
  • En revanche, un mystère que je n’ai pas réussi à éclaircir, c’est que malgré cette tonne de déchets générée et l’absence criante de poubelles dans les rues, ces dernières sont incroyablement propres !!!
  • Malgré la foule dans certains quartiers, le calme règne. Personne ne se bouscule, personne de crie… Dieu que c’est reposant…
  • _DSC1100
  • On a un incroyable sentiment de sécurité ! On ne s’inquiète pas de savoir si son sac à dos est ouvert quand on se balade dans le métro…Le taux de criminalité est très bas car la justice est implacable…Carlos G. pourrait témoigner.
  • _DSC0161
  • Très peu parlent anglais (ou alors une version qui m’a été donnée est qu’ils n’osent pas parler en public car ils craignent de perdre la face…). Du coup, peu d’occasions d’échanges… Ce sont avant tout des personnes âgées qui sont venus à notre rencontre.
  • _CSC0108
  • Ils sont très serviables mais le moindre changement apporté (à une réservation par exemple) peut être stressant pour eux. On a parfois laissé tomber uniquement car on percevait de l’affolement.
  • Ce que je savais déjà et cela ne m’a fait que le confirmer…c’est que je raffole du poisson cru!

IMG-20190416-WA0014

20190421_142113

20190418_195806(0) 20190418_194747

Et si vous n’êtes pas fan, il y a beaucoup d’autres choses à découvrir…

20190419_185247 20190419_124944

20190417_134543

Glace au sésame noir

20190418_143336

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *